lerenard lerenard
jeudi 23 novembre 2017 | Connexion

11 otages maliens tués à Abeïbara et 2 autres libérés à Ansongo

Dans un communiqué, le Groupe de soutien à l’Islam et aux Musulmans annonce la mort de onze militaires maliens qui étaient détenus en otage et 3 jihadistes au cours d’un raid de Barkhane intervenu la nuit du jeudi 26 au vendredi 27 octobre à Abeïbara, dans la région de Kidal. Cette information intervient au moment où Barkhane annonce avoir neutralisé 15 terroristes dans la zone. Mais pour l'instant, les responsables de la force française ne souhaitent pas encore réagir sur cette affaire.

Libération de deux otages maliens

Deux agents de l'ONG Médecins sans frontières ont été libérés hier. Ces deux maliens avaient été enlevés le 20 octobre dernier dans la zone de Talataye à 60 km d’Ansongo. Selon le préfet du cercle d’Ansongo, les deux agents (un homme et une femme) ont retrouvé leurs familles grâce à l’implication des autorités administratives et de la société civile de la localité. Wali Silamakan Sissoko appelle les populations au calme et à collaborer avec les forces de sécurité pour le bien être de tous :

Au sud du pays, aucune nouvelle du commandant de brigade de la gendarmerie de Guiré enlevé il y a quelques jours sur le tronçon Nara-Mourdiah. Certains analystes pensent que pour éviter les prises d’otages, l’État et ses partenaires doivent impliquer les communautés en les mettant en confiance.

Avec Studio Tamani

About Author

International

La voix du renard

Chronique