lerenard lerenard
mardi 20 février 2018 | Connexion

« Le rapport du conseil de sécurité n’accuse en aucun point le gouvernement du Mali »

Tieman Hubert Coulibaly, le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale a animé le jeudi 01 Février 2018 un point de presse. Au cours de ce point de presse, il s’est prononcé sur les grandes décisions prises par le conseil de sécurité lors de la récente conférence des Nations Unies.

Le ministre des affaires étrangères du Mali a commencé son speech par le durcissement du ton du conseil de sécurité de l’Onu envers les mauvais signataires de l’accord d’Alger. Une menace qui selon lui n’accuse en aucun point le Mali comme certains l’interprètent. «  Le rapport du conseil de sécurité reconnait les efforts déployés par le Mali envers la paix. La voie est ouverte pour la paix et la réconciliation au Mali mais il faut des sacrifices du côté de tous les signataires pour sa réalisation. Ce rapport du conseil de sécurité n’accuse en aucun point le gouvernement du Mali comme certains veulent nous faire croire mais ceux qui sont entrain d’œuvrer pour entraver le retour de cette paix tant souhaitée. Ce n’est pas nous qui avons peur des sanctions car nous n’avons jamais posé d’actes  qui entravent la mise en œuvre de l’accord d’Alger », explique le chef de la diplomatie malienne. Il a cité certaines avancées depuis la signature des accords comme la cessation des hostilités entres les groupes signataires et les Famas et entre eux-mêmes. Tièman Hubert Coulibaly a signalé que le gouvernement du Mali à toujours œuvrer et continuera à œuvrer en faveur du retour de la paix, gage de progrès. 

 

About Author

International

La voix du renard

Chronique