lerenard lerenard
mardi 20 février 2018 | Connexion

Recrudescence d’attaques terroristes au Mali, Carnage à Soumpi : 14 militaires maliens tués dans l’attaque de leur camp …

Le samedi dernier (27 janvier), des terroristes ont attaqué le camp de l’armée malienne de la localité de Soumpi, cercle de Niafunké, dans la région de Tombouctou. « C’est vers 6h du matin qu’ils ont attaqué le camp avec des armes lourdes. Ils sont arrivés dans la ville sur des motos et dans des véhicules», narre un habitant de la localité. Les assaillants parviendront à occuper momentanément le camp suite à un repli des militaires maliens.

Avant l’arrivée des renforts de l’armée malienne, les assaillants ont brulé le camp et emporté des véhicules. Selon le colonel Diarran Koné, directeur de la Direction des relations publiques de l’armée(DIRPA), joint par le Républicain, le bilan de l’attaque est le suivant : 14 morts au sein des forces maliennes et 10 blessés, 17 morts du coté des assaillants et plusieurs blessés. «On a perdu aussi des véhicules », explique-t-il.

Cette énième attaque contre l’armée malienne survient 72 heures après trois attaques dans le centre du Mali. En effet, le  jeudi 25 janvier, une trentaine de personnes sont mortes dans des attaques: au moins 28 civils maliens et burkinabè sont morts dans l’explosion d’une mine à Boni (cercle de Douentza), 2 soldats ont été tués dans deux attaques simultanées à Youwarou (région de Mopti) et à Goumancoura (région de Ségou).

 

About Author

International

La voix du renard

Chronique