lerenard lerenard
lundi 18 décembre 2017 | Connexion

Le chroniqueur Rasbath à la une des journaux

‘’Condamné à un an de prison ferme et 100 000 francs d’amende pour incitation à la désobéissance des troupes alors qu’il était en Europe, Rasbath accueilli en grande pompe par des milliers de fans surexcités’’, affiche en manchette le quotidien Indépendant.

Le journal montre également une photo de la marée humaine qui l’a accueilli de l’aéroport pour le conduire jusqu’à la bourse du travail sur une distance de plus de 10 kilomètres; d’où cet autre titre du quotidien Indicateur du renouveau : ‘’la déferlante Rasbath’’. Ce journal ajoute : ‘’le retour triomphale de Rasbath, un signal qu’il ne faut pas ignorer.’’

‘’Accueil populaire de Rasbath hier, le jeune chroniqueur est-il devenu un danger pour l’Etat. ?’’, se demande de son côté le quotidien le Soir de Bamako. Le confrère estime que ‘’oui’’, en raison de ‘’l’accueil des grands jours qui lui a été réservé hier malgré sa condamnation à 12 mois de prison ferme.’’

‘’Absurde affaire Rasbath : ‘’ comment le pouvoir a fait de lui un homme à la fois vomi et adoubé’’, affiche Nouvel Horizon qui rappelle que le chroniqueur Mohamed Youssouf Aabathily dit Rasbath a pour slogan : ‘’choquer pour éduquer’’.

Dans un tout autre registre, le Soir de Bamako s’intéresse au processus de paix au ralenti. ‘’Impasse sur le processus de paix, l’accord d’Alger, ce machin qui ne profite qu’aux rebelles’’, écrit le journal avant d’ajouter : ‘’mise en œuvre de l’accord, quand le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU avoue son impuissance !’’.

Nouvel Horizon évoque les consultations d’IBK sur le projet de révision constitutionnelle très controversée. ‘’Après avoir consulté les parties politiques et les forces vives de la Nation, IBK doit s’adresser à la Nation’’, renseigne le journal qui ajoute : ‘’ce discours du chef de l’Etat est très vivement attendu d’autant plus qu’il n’a pas parlé au peuple depuis plus d’un mois. La dernière prise de parole du président de la République remonte au jour de la tabaski.’’

Nouvelle démonstration de force de la Plateforme « An tè A Bana ! », constate le Républicain Vêtus en rouge et en blanc, casquettes rouges sur la tête, des milliers de personnes ont pris part à ce grand meeting organisé par la Plateforme « An tè, A bana : Touche pas à ma constitution». C’est à 16h 35 minutes que les travaux ont pu commencer. On pouvait lire sur les banderoles : « plus de 600 morts depuis janvier : insécurité résiduelle ? », « La guerre à Kidal et Ménaka, insécurité résiduelle?», « Manassa-IBK, les familles des disparus vous regardent». Lors de ce grand meeting, il y a eu une vingtaine d’intervention, mais le moment tant attendu a été l’arrivée de Ras Bath qui a, tout d’abord, salué les responsables de la Plateforme, Soumaïla Cissé, Tiébilé Dramé, Hammadoun A Guindo et bien d’autres pour leur lutte. Avant de déplorer la donation de 600 millions de FCFA à Me Cecalldi de la France par le ministre Kassoum Tapo. Selon lui, les militaires sont sous équipés. A l’en croire, ce n’est pas le moment de réviser la constitution au regard de l’insécurité. Selon lui, le président IBK est dans l’erreur. A ses dires, c’est fini la corruption. « A bas le referendum, on ne veut pas de cette révision constitutionnelle, A bas le général voleur, A bas le député voleur, A bas les ministres voleurs, on va choquer pour éduquer, énerver pour éduquer », a-t-il martelé. Enfin, il dira que la communauté internationale a l’obligation d’être honnête avec le peuple malien.

Sit-in devant l’Ambassade de France au Mali hier, écrit le Républicain A l’appel du Mouvement « On a tout compris Waati Sera », les manifestants s’insurgent contre ce qu’ils appellent « la partialité de la France » dans les conflits entre les groupes armés au nord du Mali. Dans une déclaration, les leaders de la manifestation précisent l’objectif de leur Sit-in: « Nous sommes ici, tous ensemble dans un élan patriotique, suite au regain des tensions au Nord et au centre du Mali et précisément face au malaise de la prise de la région de Ménaka sous les yeux de la force Barkhane et de la Minusma ». Le Mouvement « On a tout compris-Waati Sera », dans leur déclaration, demande à la France de : rester strictement dans sa mission initiale de soutien à l’Etat malien et de lutte contre le jihadisme pour le rétablissement de la souveraineté nationale du Mali…, arrêter de favoriser/protéger un groupe armé au détriment des autres, arrêter de désarmer certains groupes armés en dehors du processus du DDR, arrêter immédiatement le système de cantonnement de l’Armée malienne sur son propre territoire, faciliter la libération immédiate des prisonniers civils et militaires et clarifier son agenda au Mali. Lerenard-mali.net

 

 

About Author

International

La voix du renard

Chronique