lerenard lerenard
samedi 20 janvier 2018 | Connexion

Revue de Presse du mercredi 10 janvier 2018.

Le sondage, l’instabilité à la primature, la politique et la justice à la Une

Le Pays met à la une, le sondage d’opinion sur l’actualité malienne en décembre 2017 de Sidiki GUINDO, un ingénieur Statisticien Economiste. Selon ce sondage entre 2013 et 2017, la cote de popularité de IBK a chuté de plus de 85%. La cote de popularité de Ras BATH est de 73%. Si l’élection du Maire du district de Bamako avait eu lieu, Moussa MARA serait le futur Maire du district de Bamako avec plus de 60%, rapporte le Pays.

Instabilité à la primature titre le Reporter. Les hommes choisis pour ce poste de Premier ministre, ne sont pas indépendants ou libres dans leurs décisions. Et au fil du temps, ils deviennent des marionnettes. Enfin, ils jettent l’éponge pour ne pas être ridiculisés. Sinon, 5 Premiers ministres en 4 ans, c’est vraiment trop et inefficace. C’est le signe de l’échec !, constate Moussa Mara, ancien PM et président de Yelema, rapporte le Reporter.

Le bouillant Yeah Samaké, ambassadeur du Mali en Inde ne cachait plus ses ambitions présidentielles aux hommes d’affaire Hindous. Toutefois, ce qui interpella le plus les autorités Indiennes, c’est une publication sur les réseaux sociaux lors d’un des voyages de Yeah aux USA dans lequel il entrevoit de possibles pistes de coopération entre un autre pays et pas des moindres, un concurrent du Pays dans lequel il est ambassadeur, à savoir les USA ! Les Indiens n’ont pas du tout apprécié et l’ont fait savoir aux Affaires Etrangères de la République du Mali. C'est une faute diplomatique grave du désormais ancien ambassadeur Yeah Samaké qui a failli jeter un coup de froid sur les relations Mali-Inde, révèle Mali Express.

L’Affaire ASAM-SA : Tiéman Huber COULIBALY et son père Moussa Balla COULIBALY sont assignés en justice par Aliou TOMOTA pour escroquerie, abus de confiance, détournement…met à la une le Hogon.

L’adoption du marché par le conseil des ministres dernier: 13.000 tablettes pour un montant de trois milliards huit cent trente-cinq millions six cent cinquante mille (3.850.365.000 Franc CFA) à la Société YATTCO SARL soit 296.181,92 FCFA le prix de l’unité des futures tablettes PC, le Démocrate s’exclame que ça sent la surfacturation.

Arrestation d'une bande de braqueurs au nord du Mali, annonce RFI. Quatorze hommes à motos et armés de pistolets mitrailleurs étaient en train de braquer un véhicule de transport. Quand les soldats maliens sont arrivés, les assaillants étaient en train de séparer les passagers. Les militaires les ont donc encerclés à bonne distance pour contrer toute tentative de fuite et ont interpellé tout le monde, sans un seul coup de feu. Les quatorze individus ont été transférés à Gao pour être identifiés. Plusieurs sources sécuritaires avancent qu'ils sont susceptibles d'appartenir à un groupe armé, signataire de l'accord de paix.

Iba Montana interdit en Commune IV, met en ligne 30 minutes. Dans une décision, le maire de la Commune IV du district de Bamako, El Hadj Adama Bereté interdit le jeune artiste-musicien Issa Diabaté communément appelé Iba Montana de toutes activités artistiques et musicales sur le territoire de la Commune IV. Les raisons : le maire qualifie la musique du jeune Iba Monata d’inciter à la violence, d’atteintes aux mœurs et à l’ordre public. La décision a donc pour objectif de préserver la quiétude et d’éviter d’éventuels troubles à l’ordre public. L’article 2 de la décision indique que les 4e et 5e adjoints, les commissaires de police du 5e, 9e et 14e arrondissement et le secrétaire général de la mairie, sont chargés chacun en ce qui le concerne de l’exécution de la décision.

Les 4 arrestations dont un journaliste lors de la marche de ce matin contre l'intervention française au Mali par les policiers du 1er arrondissement viennent d'être libérées, relatent les internautes.

Les marcheurs se donnent rendez-vous le 26 mars 2018 ! selon les internautes. On termine par le football. Selon le site FootMali, c’est finalement aujourd’hui que s’installera le comité de normalisation (CONOR) au Mali. Aux dires du Chef de Mission FIFA- CAF, Veron Mosengo-OMBA, le bureau du CONOR sera validé sans doute aujourd’hui entre 15h et 17h GMT, rapporte le site.

La délégation est composée de quatre membres : le directeur régional du bureau FIFA de Dakar, le Sénégalais El Hadj Wack Diop, le directeur des Associations membres et du Développement Afrique-Caraïbes de la FIFA, le Suisse d’origine congolaise, Verone Monsengo-Omba, la responsable des Associations membres des pays francophones de la FIFA, Segbé Pritchett et le médiateur de la FIFA l’Ivoirien Jacques Anoumah, précise l’Essor. Lerenard-mali.net

About Author

International

La voix du renard

Chronique