lerenard lerenard
lundi 18 décembre 2017 | Connexion

Message de la Première Dame à l'occasion de la cérémonie de lancement de la 1ère semaine du mois de lutte contre le SIDA

Chers frères et sœurs

Chers enfants

J’ai durant toute ma vie été engagée auprès des enfants.

De par mon rôle de mère, de par mes premières fonctions auprès d’une organisation internationale qui avait pour crédo la défense et la protection des droits de chaque enfant et enfin de par la création de l’ONG AGIR et ses orientations, j’ai pu comprendre la grâce et le bonheur d’accompagner un enfant.

J’ai compris la grâce et le bonheur de voir un enfant grandir. J’ai aussi compris la grâce et le bonheur de voir un enfant s’épanouir du point de vue de sa santé.

Cette grâce et ce bonheur ne sont pas l’apanage d’une catégorie de mères de familles.

Toutes les femmes ont le droit de voir leur enfant grandir en pleine santé. Ce droit, rien et aucune personne ne devraient l’entraver.

C’est pourquoi à l’occasion du Mois de lutte contre le VIH et le sida, que je parraine en cette première semaine thématique, je voudrais exhorter les femmes et les hommes du Mali à adhérer à l’objectif relatif à l’Elimination de la Transmission Mère Enfant du VIH au Mali.

La lutte contre le VIH et le sida dans notre pays donne des motifs de satisfaction globalement.

Il nous appartient aujourd’hui de faire en sorte que nos populations vivent en toute quiétude avec ou sans la maladie.

Il nous appartient de créer toutes les conditions pour limiter la propagation du VIH et le sida.

Et, aujourd’hui, nous devons savoir et comprendre que la médecine permet d’arrêter complètement la chaîne de transmission de l’infection à VIH de la mère à l’enfant.

Chères Soeurs du Mali ;

Autant vous incarnez le courage et l’abnégation, autant vous devriez vivre pleinement votre vie dans un cadre familial serein.

Pour garantir cette sérénité, je vous invite dès l’annonce de la bonne nouvelle de votre grossesse à fréquenter les centres de santé et à vous soumettre au test de dépistage du VIH qui est gratuit et disponible.

Plus vite votre situation sérologique est connue, plus vite, en cas d’infection avérée, il sera possible de vous prodiguer les soins nécessaires et éviter à votre enfant de naître avec une maladie qu’il ne devrait pas connaître.

Mes chers frères et sœurs ;

J’ai foi en notre capacité à vivre dans un Mali sans VIH et sans Sida. J’ai foi en la lutte que nous menons aujourd’hui et j’ai surtout foi en la mobilisation des femmes pour l’avenir de leurs enfants.

Le thème retenu à l’échelle nationale pour la campagne du mois de lutte contre le VIH et le sida, à savoir, « Dépistage et Traitement des Jeunes, Un Droit et Un Devoir » n’est pas une projection dans le futur.

Il s’agit d’un engagement pour maintenant. C’est pourquoi, je voudrais saisir cette opportunité pour rappeler la nécessité pour chacun de nous à mettre en œuvre le plan d’élimination de la Transmission Mère-Enfant du VIH.

Assurer le dépistage et le traitement des jeunes du Mali, c’est assurer une santé de fer à notre développement économique. Garantir le droit de notre jeunesse à la pleine santé, c’est s’assurer du plein devoir des jeunes à porter le Mali d’aujourd’hui et de demain.

Pour finir, je voudrais formuler le vœu d’une Mère pour tous les enfants du Mali, le vœu d’une Femme engagée pour l’épanouissement de ses enfants et le vœu d’une Grand-mère pour une longue vie à Tous ses Petits Enfants.

Puisse le Tout Puissant nous accompagner dans la lutte pour l’élimination de la Transmission du VIH de la Mère à l’enfant.

Vive un Mali sans nouvelle infection au VIH !

Je vous remercie !

About Author

International

La voix du renard

Chronique