lerenard lerenard
mardi 24 avril 2018 | Connexion

Un réseau de piratage des comptes bancaires démasqué…

Dans la journée du 16 Décembre 2017, vers 11heures 30mn, les inlassables éléments de l’Hôtel de Police de Korofina, ont reçu un appel téléphonique provenant d’une institution bancaire de la place, sollicitant leur concours. Illico, les fouineurs de la brigade de recherche se sont rendus sur les lieux et ont fait conduire le sieur Mohamed Ballo bombardé de faux documents (fausses cartes d’identité, faux chèques). Le quidam voulait effectuer un retrait frauduleux sur le compte d’un client de ladite banque. Sérieusement cuisiné, il déclara travailler sous les ordres et au compte d’un certain Hamza Diaby Alias le Maestro. Ce dernier est spécialisé dans la confection des cartes d’identité et dans le tirage des chèques qu’il mettait ensuite à sa disposition.

Une fois muni de ces faux documents; renseigne l'Observateur, les faussaires s’adonnaient à ce machiavélique jeu d’encaisser lesdits chèques.

Forts de ces renseignements, les hommes de Tapa Diallo mirent en branle leurs actives cellules de renseignement qui ont permis de mettre le grappin sur le sieur Hamza Alias le Maestro.

Le même jour, l’équipe de choc de l’officier de police émérite,  a procédé à une  perquisition au domicile de l’infortuné faussaire. Sur place, elle a fait la spectaculaire découverte d’une imprimante en couleur, des ordinateurs, des scanners, des faux passeports dont trois (03) de la Côte d’Ivoire, sept (07) de la Guinée Conakry dont deux diplomatiques et deux (02) du Mali, dix-neuf chéquiers provenant des banques nationales et internationales, plusieurs photos d’identité et un grand nombre de photocopies des documents de banques suscitées, des cartes magnétiques, des chéquiers de plusieurs banques de la place, des cachets des présumés commissaires de police Mamadou Maïga, Seydou Coulibaly, Dramane Sangaré, des cachets des commissariats, des lames, des chéquiers d’autres banques étrangères. Interrogé sur la propriété de cet étrange arsenal trouvé en son domicile, le Maestro a déclaré en être le propriétaire avant d’ajouter qu’il s’en sert pour effectuer des retraits indélicats dans les comptes d’autrui tout en bénéficiant de la complicité des proches des banques impactées.

Il s’agit de : Bank of Africa, BCS, BIM, BMS-SA, BNDA, BSIC, ECOBANK, CORIS-BANK, ORABANK.

Lerenard-mali.net

About Author

International

La voix du renard

Chronique