lerenard lerenard
samedi 18 novembre 2017 | Connexion

Aissata Bathily

Les Elèves et étudiants ont mannifesté  ce Jeudi après plusieurs accidents ayant causé d’2tudiants sur la route de la cité universitaire de Kabala. l’Association des Elèves et Etudiants du Mali est sorti dns la rue pour mannifsté son mecontentement à travers des sit-in tenus dans la ville de Bamako. du Ministère des Transports, du Ministère de l’équipement, à Kalabancoro et au Centre National des Œuvres Universitaires (Cenou) près de la cité universitaire.

Pour Le secrétaire général l’Aeem, Abdoul Salam Togola « Des solutions rapides doivent être cherchées par les plus hautes autorités pour que cesse les décès des étudiants sur le tronçon ».  

Lereanrd-mali.net

vendredi, 17 novembre 2017 00:00

Emmerson Mnangagwa est de retour au Zimbabwe

L’ancien vice-président du  zimbabwe Emmerson Mnangagwa, dont l’éviction a provoqué mercredi le coup de force de l’armée contre le régime du président Robert Mugabe, est rentré au pays, a-t-on appris vendredi dans son entourage.

“Oui, il est de retour” depuis jeudi, a rapporté sous couvert de l’anonymat à l’AFP une source proche de Mnangagwa, lié aux militaires qui retiennent M. Mugabe en résidence surveillée.

De son côté, l’armée, qui contrôle la capitale Harare, a annoncé vendredi avoir arrêté plusieurs proches du président, se félicitant de “progrès significatifs” dans son opération de purge au sein du parti au pouvoir de la Zanu-PF.

Le président du tribunal d’instance de Niono, Soungalo KONE a été enlevé cette nuit soirdans sa demeure située dans le quartier B5 à Niono. l’enlèvemnt été mené  par des hommes armés à bord Toyota blanche. Les FAma sont à leur poursuite. 

Lerenard-mali.net

Dans un entretien accordé à la BBC, le patron de la Minusma estime que « Le contenu réel d’une opération de maintien de la paix recouvre une vision globale, multidimensionnelle qui prend en compte les avancées politiques, la bonne gouvernance, la protection des civils, la défense des droits de l’homme. Autrement dit, cela ne se limite pas à l’aspect sécuritaire, qui est le seul aspect que les gens retiennent »n a-t-il indiqué.

Poursuivant , Mahamat Saleh Annadif ajoute «  Au Mali, notre mission de la paix dispose d’un mandat adapté à une situation politique donnée qui a évolué. Elle est déployée dans un environnement pollué par des terroristes qui lui impose une guerre asymétrique. Or la lutte antiterroriste n’est pas dans le mandat de la Minusma alors que nous en subissons les conséquences. Nous ne sommes pas une mission d’imposition de la paix », fin de citation.

Lerenard-mali.net

L'hémicycle semble avoir été épargné par l'incendie qui a ravagé la partie administrative de l'Assemblée nationale camerounaise, à Yaoundé, dans la nuit de jeudi à vendredi.

« Les flammes sont visibles au niveau des 3e et 4e étages d’après des témoins présents à quelques mètres du site », a annoncé dans la nuit la radio-télévision publique (CRTV) sur son compte Twitter.

L’incendie, qui s’est déclaré dans la soirée à l’intérieur de la partie administrative de l’Assemblée, sur la partie avant du bâtiment, était totalement éteint vendredi matin. L’origine du désastre reste pour l’heure inconnue

Un débat d'urgence avait été demandé par les Verts que les conservateurs ont rejetés.

A Strasbourg, les principaux groupes politiques, comme le Parti populaire européen, auquel appartient le Parti populaire du président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy et le groupe des sociaux-démocrates dont fait partie le PSOE, le parti socialiste espagnol, n'ont pas voulu ouvrir un débat sur la situation en Catalogne et sur celle des prisonniers poursuivis pour sédition.

Le Parlement Européen considére que le référendum sur l'indépendance du 1er octobre était inconstitutionnel et illégal. 

Espagne: la situation en Catalogne ne fera pas débat au Parlement européen

En effet, Un débat d'urgence avait été demandé par les Verts que les conservateurs ont rejetés.

A Strasbourg, les principaux groupes politiques, comme le Parti populaire européen, auquel appartient le Parti populaire du président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy et le groupe des sociaux-démocrates dont fait partie le PSOE, le parti socialiste espagnol, n'ont pas voulu ouvrir un débat sur la situation en Catalogne et sur celle des prisonniers poursuivis pour sédition.

Le Parlement Européen considére que le référendum sur l'indépendance du 1er octobre était inconstitutionnel et illégal. 

Les femmes des bérets verts menacent de « marcher nues » apres le refus de la liberté provisoire pour le Général Amadou Aya Sanogo et co-accusés.

Elles jugent la décision de la Chambre d’accusation décevante.

Les épouses attendent l’issue d’un entretien entre le ministre de la Justice et le Premier ministre. « Si on n’a pas satisfaction on va marcher nues et après on va s’installer au camp 1 avec nos époux », a prévenu  sur les antennes de Studio Tamani, Mme Konaré Lafia Diarra, épouse du capitaine Amadou Konaré.

Lerenard-mali.net

L'équipe nationale du Sénégal a rempli son objectif de remporter la dernière rencontre des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018, terminant ainsi en beauté. Le Sénégal s'est imposé (2-1) face à l'Afrique du Sud. Les hommes de Aliou Cissé ont marqué par Opa Guette (53e), mais ont ensuite longtemps buté sur la défense Sud africaine, avant la délivrance signée Kara Mbodji (92e). Le défenseur d'Anderlecht a mis son équipe à l'abri dans les ultimes secondes.

Les Lions sont premiers de leur groupe, avec 14 points pris sur 18 possibles. Le tout avec déjà cinq longueurs d'avance sur le Burkina Faso. 
Le match contre l'Afrique du Sud avait de toutes les façons des allures de formalité puisque le Sénégal s'est déjà qualifié. Mais les Lions ont dû faire preuve de sérieux pour atteindre leur objectif. Ce "match de gala" a surtout permis à Aliou Cissé de tester de nouvelles solutions et de permettre à ses joueurs d'acquérir de l'expérience. Certains, dont Opa Guette, en ont d'ailleurs profité pour marquer quelques points en vue de la Coupe du Monde en Russie.

Des officiers de l'armée du Zimbabwe ont annoncé être intervenus dans la nuit de mardi à mercredi pour éliminer des "criminels" proches du président Robert Mugabe mais ont démenti toute tentative de coup d'Etat.

Eddie Cross, un député du principal parti d'opposition , a déclaré à la BBC qu'il pense que l'ancien vice-président Emmerson Mnangagwa est derrière les évènements.

Selon lui, le vice-président limogé la semaine passé est forcément le commanditaire des actions entreprises par les militaires.

Mnangagwa a été le président des opérations conjointe du commandement militaire, une structure qui existe depuis l'indépendance du Zimbabwe.

"Des évenements comme cela ne peuvent se passer sans son aval. Vous allez vite entendre que Mugabe se retire de la vie politique et qu'il le choisit comme successeur",a-t-il indiqué

Page 1 sur 9

International

La voix du renard

Chronique