lerenard lerenard
jeudi 24 mai 2018 | Connexion

Aissata Bathily

vendredi, 03 novembre 2017 00:00

Réforme fiscale "historique" aux Etats-Unis

La réforme fiscale est désormais la priorité de Donald Trump, qui la présente comme "historique".

"Nous voulons donner aux Américains une baisse d'impôts géante pour Noël", a déclaré le président américain, ajoutant "je pense qu'on peut vraiment y arriver avant Noël".

Après des mois de négociations en privé, la majorité républicaine a rendu public la proposition de loi.

Le document de 429 pages doit changer en profondeur le système fiscal américain. Il s'agit de la plus grande refonte du code des impôts depuis Ronald Reagan, en 1986.

Les mesures proposées comprennent une baisse de l'impôt sur les sociétés de 35 à 20 % et réduction de l'impôt sur le revenu, qui passera de sept à quatre tranches.

"Une famille moyenne de quatre personnes verra ses impôts baisser de 1 182 dollars en moyenne", a déclaré lors d'une grande conférence de presse au Capitole Paul Ryan, le président de la Chambre

Avec BBC

La 6e réunion de la Commission Tripartite Burkina Faso-Mali-UNHCR s’est tenue à Ouagadougou sur le  sur le rapatriement volontaire des Réfugiés maliens vivant au Burkina Faso.  Elle a pour objectif d’analyser l’évolution de la situation, d’établir les mesures à prendre ensemble et des actions à mener afin de préserver les droits des citoyens maliens Réfugiés au Burkina.

Cette rencontre met en œuvre les récommandations issues de la cinquième réunion Tripartie afin d’élaborer un  nouveau plan de travail, indique l’Observateur.  La collaboration entre les trois acteurs de la commission tripartite a permis d’organiser des retours volontaires continuels pour tous les Réfugiés maliens qui expriment le désir de rentrer au bercail.

Sur ce plan, les autorités maliennes, en collaboration avec le HCR, ont déjà renforcé les dispositifs d’accueil nécessaires en mettant à la tâche  tout le personnel nécessaire à travers 28 points d’enregistrement à forte concentration de personnes rapatriées. Toujours, selon le Chef de la délégation malienne, à la date du 30 septembre 2017, 61.089 Refugiés maliens ont été volontairement rapatriés, dont
17.463 en provenance du Niger, 21.074 du Burkina Faso, 14 997 de la République Islamique de  Mauritanie et 7559 d’autres pays. A cela,s’ajoutent les déplacés internes qui sont au nombre de
498.170 personnes.

Les trois délégations représentant les parties à l’Accord étaient conduites respectivement par : Samba
Alhamdou BABY, Secrétaire Général du Ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire de la République du Mali ; l’Ambassadeur Dieudonné W. Désiré SOUGOURI, Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Burkinabè de l’Extérieur du Burkina Faso et Madame Gogo HUKPORTIE, Représentante de l’UNHCR au Burkina Faso.

Lerenard-mali.net

vendredi, 03 novembre 2017 00:00

JT ORTM du 02 Nomvembre 2017

Il s’agit de 13 pick-up, 02 camions de transport à six roues motrices, 02 camions de transport de 3,5 tonnes, une dépanneuse, 13 mitrailleuses de 12,7 mm, 14 postes de transmission, des éléments de vie en campagne ainsi que du matériel de soutien sanitaire de première urgence que nos forces de sécurité ont reçu des autorités français, ce Mercredi 1 Novembre.

Selon l’ambassadrice de la France au Mali, Mme Evelyne Decorps, l’ensemble de ces initiatives s’inscrit dans le cadre de l’action de la France pour renforcer la capacité de ses partenaires de la région sahélo-saharienne à lutter ensemble contre la menace terroriste.

FAMA

«Il est indispensable que l’on continue l’indispensable travail justement de lutte et de sanctions contre toutes celles et ceux qui s’opposent au processus d’Alger», a affirmé le President Franàais Macronà son homoloue malien au cours d’une audince au palais de l’Elysée au lendemain de la réunion du Conseil de sécurité sur le G5 Sahel à New York, présidée par le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean Yves Le Drian.

« Nous resterons engagés aux côtés du Mali dans la stabilité du Sahel au travers de l’opération Barkhane, mais aussi de la Minusma et de l’Alliance globale pour le Sahel, car seuls les efforts conjugués en matière de sécurité, de politique et de développement porteront des résultats dans la durée », a promis le président Macron.

Au cours des échanges, renseigne Info-matin, les deux hommes se sont penchés sur les les progrès les progrès réalisés dans le déploiement de la force conjointe du G5 Sahel ; les réformes du secteur de la sécurité, de désarmement, de démobilisation, de réinsertion, de décentralisation.

Lerenard-mali.net

Le Ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini Maïga a effectué une visite de travail  à Djeddah pour rechercher des  financements dans le cadre du renforcement  de la capacité d’adduction d’eau potable  et d’énergie en milieu rural  au Mali. Le ministre étaient accompagné d’une forte de délégation au  siège de la Banque Islamique de Développement (BID), à Djeddah, et du Fonds Saoudien pour le Développement qui ont réitéré leur engagement pour   soutenir le Mali dans ce domaine. Ils ont renouvelé leur  accord pour la non-annulation du financement du projet d'aménagement de Taoussa en raison de son importance pour la paix et le développement du Nord du Mali et ont invité les autres partenaires financiers à rester mobilisés au tour du Gouvernement malien dans cette optique.

Selon nos confrères de l’Observateur, Le but de la visite était de passer en revue la coopération entre les deux Institutions (BID et le FSD) et notre pays en matière de développement et de promotion des infrastructures dans les domaines de l’énergie et de l’eau.

Lerenad-mali.net

 

 

L’assaillant, un Ouzbek de 29 ans, a revendiqué son appartenance au groupe djihadiste Etat islamique. Quelques heures après l’inculpation du suspect de l’attentat de Manhattan, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a réclamé mercredi 1er novembre sur son compte Twitter la peine de mort à son encontre.

L’assaillant a été interpellé par les forces de l’ordre, mardi 31 octobre, après qu’il eut percuté des passants avec une camionnette de location, faisant huit morts et douze blessés. Blessé au ventre lors de son arrestation, il a été interrogé par la police sur son lit d’hôpital, où il a dit aux enquêteurs qu’il planifiait son geste depuis longtemps. Il a revendiqué son appartenance au groupe djihadiste Etat islamique (EI) et s’est dit « satisfait » de son acte. Il a même demandé à pouvoir déployer le drapeau noir de l’EI dans sa chambre d’hôpital, selon les enquêteurs.

Avec le Monde

jeudi, 02 novembre 2017 00:00

Dubaï veut investir plus en Afrique

Cela a fait l'objet d'un forum économique organisé mercredi aux Emirats arabes unis. Le président rwandais, Paul Kagamé, qui y a pris part, appelle à davantage d'investissement sur le continent.

Selon le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Dubaï, Hamad Buanim, l'Afrique est la région qui a la plus forte croissance au monde.

Et le continent a besoin aujourd'hui d'une dizaine de milliards de dollars d'investissements notamment dans les infrastructures et l'énergie.

Les participants du Global Business Forum on Africa veulent donc saisir cette opportunité.

C'est le mercredi 25 octobre 2017 qu'une équipe d'intervention de l'antenne de l'Office Central des stupéfiants de Sikassoappuyée par la Garde nationale s'est rendue au village de Denso Bèlèda. Les perquisitions menées dans la famille de Diarra DIAKITE, chef de village et de Salif DIAKITE ont permis de saisir 408 kg d'herbe de cannabis et 20 kg de graines de cannabis. selon Malijet, 

Le Chef de village Diarra DIAKITE et Adama DIAKITE ont été interpellés et conduits dans les locaux de I'OCS à Sikasso pour les besoins de l'enquête en dépit des menaces et des tentatives d'agression des villageois.

Les suspects ont été présentés ce lundi 30 octobre 2O17 au Procureur de la République près du tribunal de grande instance de Sikasso pour culture, détention et vente de produits stupéfiants. Deux personnes ont été arrêtées, une autre est en fuite

Lerenard-mali.net

 

Comme annoncée par le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (JNIM) dans un communiqué, 11 militaires maliens otages ont bien été tués suite à un raid avec deux barils remplis d’explosifs sur leur lieu de détention près de la ville d’Abibara dans l’état de Kidal, au nord-est du Mali. de Barkhane dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 octobre dernier. L’information a été confirmée au cours d’une audience accordée hier mardi par le ministre de la Défense à l’ambassadrice de France au Mali accompagnée d’un représentant de l’Opération Barkhane.

La partie française a indiqué que cette opération visait « à détruire un camp d’entrainement des terroristes ». Ce, alors que « les reconnaissances lors de la phase de préparation n’ont permis de déceler la présence de militaires maliens ». Avant de promettre de renforcer la communication avec la partie malienne pour qu’une telle bavure ne se reproduise.

Lerenard-Mali.net

International

La voix du renard

Chronique