lerenard lerenard
vendredi 24 novembre 2017 | Connexion

Sikasso : Bakary Bamba une figure emblématique du Folona.

Dans le cadre de la reconstitution de la vie et des œuvres de Bakary Bamba, une figure emblématique du Folona, chef de canton du Folona de 1921 à 1960 ; la Direction Régionale de la Culture de Sikasso à travers la division du patrimoine culturel, le Président de l’association Yèrèdon de Kadiolo, les petits fils dudit chef ont effectué du 09 au 12 septembre 2017 une mission de prospection, de recherches à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.

Dans cette perspective, plusieurs structures notamment le Musée Communal de ladite ville, le centre culturel Réné Fournier, la Direction Régionale de la Culture, des Arts et du Tourisme, la maison de la culture, le service des archives du Gouvernorat et plusieurs personnes ressources, chevronnées de la culture, des hommes rompus à la tâche ont été contactés. La consultation des archives, des annales de l’histoire et des personnes ressources nous ont permis de faire une bonne moisson sur la collecte des informations.

Selon les sources d’informations concordantes, Bakary Bamba fut un homme de poigne qui incita tout le monde (femmes, jeunes et vieux) au travail sans répit. Les fruits de ses efforts matérialisés par la plantation des arbres de Karité, de Parkia Biglobossa (Néré) ou de Kaïlcédrat sont encore visibles tout au long des villages situés sur la route Kadiolo- Misséni. On y retrouve aussi à Misséni un grand bosquet. Les gens du Folona marchaient à la cravache et gardent encore le souvenir des exactions du passé. Son nom résonne encore dans l’esprit des populations du cercle de Kadiolo.

Malgré son caractère autoritaire, Bakary Bamba se révéla un chef exemplaire, un modèle. En effet vers le crépuscule de sa vie, il avait adoucit sa manière de commander et s’était fait beaucoup d’amis dans les villages. Il était oublieux de sa personne et voulait la prospérité, le développement de son canton.

Il avait eu l’intelligence de moduler sa poigne de fer et faisait toujours figure de chef modèle aux yeux du pouvoir colonial.

En dépit des efforts consentis par Bakary Bamba, aucune activité digne de ce nom n’est encore organisée en sa mémoire. Par ailleurs, les symboles, les témoins matériels, les vestiges de ce canton se meurent au vu et au su de tout le monde.

La présente mission a pour objet d’interroger le passé, d’exhumer le passé de cette figure emblématique afin de la réhabiliter. D’autres voyages de recherches et d’études sont envisagés pour lever le voile sur les points d’ombre de la vie de Bakary Bamba. Madou DIAKITE, Correspondant Permanent à Sikasso

About Author

International

La voix du renard

Chronique