lerenard lerenard
samedi 20 janvier 2018 | Connexion

IBK au forum INVEST IN MALI « L’espoir est permis »

 

Un robuste taux de croissance économique, 6%, avec un code des investissements hautement attractif et plus de 8 millions de tonnes des céréales cette année, le Mali est sur la bonne voie, a estimé le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta, à l’ouverture du Forum Invest In Mali. 

 

Le Forum international des investissements au Mali a tenu toutes ses promesses en termes de mobilisation. Il y a eu plus de 800 participants alors que les organisateurs avaient prévu 300.

Placé sous le thème « Faire le pari du Mali », le forum Invest in Mali était placé sous le patronage du Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta.

 

Après les mots de bienvenue du Maire de la Commune II, Abba Cheick Niaré, le Président du Conseil National du Patronat du Mali, Mamadou Sinsy Coulibaly, de signaler que ce ‘’forum Invest in Mali’’ est une occasion pour transformer les potentialités du Mali, en dépit des difficultés sécuritaires que connait le pays.

« Le Mali a besoin de sortir de cette crise sans précèdent qui le secoue pour s’engager véritablement sur la voie de l’émergence », souligne-t-il.

 

Pour lui, les évènements de Libye (la situation des migrants africains) invitent à jeter les bases d’un véritable développement socio-économique dans notre pays offrant d’opportunités aux investisseurs étrangers et nationaux pour permettre de booster les investissements dans les secteurs d’opportunités générateurs d’emplois.

 

Pour sa part, la Directrice des Opérations de la Banque Mondiale pour le Mali, Mme Soukeyna Kane, a salué cette initiative pour le développement du Mali. A ses dires, ce forum permettra d’impulser une image positive du Mali et insuffler une nouvelle dynamique pour sa reconstruction.

 

Le Mali jouit de la confiance des bailleurs

Malgré les difficultés économiques, Mme Soukeyna Kane dira que le Mali regorge d’importantes potentialités agricoles et énergétiques. Aussi, il jouit de la confiance des Bailleurs de fonds.

 

Suivant ses explications, la Banque Mondiale a octroyé à l’Etat malien environ 1 milliard de dollars US en 2015 et va investir 300 millions de dollars dans l’agriculture pour développer le secteur privé. A l’en croire, allant de 2017 à 2020, il est prévu plus de 1 milliard de dollars d’aide à l’Etat du Mali. 

 

Le Ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur privé, Konimba Sidibé, visiblement content de la mobilisation des investisseurs, a dit que la destination-Mali est très intéressante.

 

Nouveau partenariat public-privé

Convaincu que l’entreprenariat est le levier de la croissance et seule la transformation des produits crée de la valeur, le Ministre Konimba Sidibé a estimé que le Mali ne doit plus se contenter de produire seulement, mais il doit transformer puis exporter. Pour lui, il s’agit de nouer de nouveau partenariat public-privé.

 

Prenant la parole, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a indiqué que le forum Invest in Mali est une initiative et une rencontre qui célèbrent l’entreprenariat et le dynamisme du secteur privé, tout en mettant en lumière le potentiel du Mali pour discuter des potentialités économiques, nouer des partenariats et envisager ensemble l’avenir.

 

Pour le Chef de l’Etat, « ce rendez-vous est aussi une réponse à l’une des préoccupations du moment, celle de la création d’emplois, du recul du chômage et plus particulièrement pour les jeunes maliens. Je crois fermement que lorsque l’on crée les conditions pour favoriser le développement et l’essor des entreprises privées, ces dernières constitueront, à terme, des centres de profits et un vivier d’emplois pour le bonheur de toute la population malienne ».

 

« Nous venons de loin et nous irons loin », a laissé entendre le président IBK.

Destination ‘’Mali’’ demeure compétitive en Afrique de l’Ouest

Le Mali est une destination qui vaut la peine d’être tenté, dit-il, avant d’ajouter.

« Je mesure, cependant, à sa juste valeur la tâche souvent ardue et le parcours de combattant du chef d’entreprise voulant réaliser son investissement dans les meilleures conditions possibles et au vu du contexte d’investissement actuel. Je puis toutefois vous assurer que la destination ‘’Mali’’ demeure l’une des plus compétitives en Afrique de l’Ouest ».

 

Malgré le contexte actuel du pays, le Président IBK a rassuré la sécurité aux investisseurs. « C’est notre devoir de protéger les investissements », répète-t-il.

La Force Spéciale Antiterroriste(FORSAT) dont l’intervention musclée lors de l’attaque du campement Kangaba, dans les périphéries de Bamako, a été fatale aux terroristes, la sécurité des investissements sera assurée, rassure le Président IBK.

 

Profondément sensible aux préoccupations des investisseurs, le président IBK dit avoir noté avec satisfaction la pertinence des thèmes inscrits dans le programme de l’évènement et qui abordent les grands secteurs d’opportunités d’investissement au Mali que sont l’Agriculture, l’Elevage, l’Energie, les Infrastructures et les Télécommunications.

 

 Propositions concrètes

Pour terminer, le Président de la République a souhaité les discussions franches et directes pour aboutir à des propositions concrètes devant favoriser l’ancrage de l’investissement privé au Mali, créer de la valeur ajoutée pour le pays et résorber le chômage des jeunes.

 

Le lendemain, dans la soirée, le Ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, a présidé la cérémonie de clôture du Forum Invest In Mali.

En termes de retombées, le forum a été sanctionné sur des bonnes annonces d’investissement.

 

Plus de 34 milliards de francs CFA seront investis dans les domaines de la production solaire mobile, la cimenterie et de l’Agriculture.

 

Ousmane MORBA

About Author

International

La voix du renard

Chronique