lerenard lerenard
samedi 18 novembre 2017 | Connexion

Redynamiser l'enseignement supérieur: la coopération sino-malienne s’active

Pour contribuer à l’amélioration du système éducatif malien en général, et, si possible, d’adapter notre enseignement supérieur avec celui de la Chine Populaire, des enseignants et chercheurs maliens, en partenariat avec le gouvernement chinois, ont organisé, le jeudi 2 novembre dernier, au Lycée Mohammed Askia de Bamako, une cérémonie de présentation de leur Rapport de séminaire suivi en Chine.

«Pour comprendre cette ascension fulgurante de la Chine vers le développement, il convient de jeter un regard rétrospectif sur l’évolution de son système éducatif durant 20 dernières années», a martélé le Directeur de l’Institut Confucius.

Pour que les pays africains puissent s’inspirer de cette expérience chinoise, Pékin augmente chaque année le nombre des Boursiers des Etudiants qu’il offre aux Etrangers.

Quant au Dr Diarra Bintou Koïta, Professeur de Lettres à l’Université de Kabala et Séminariste, elle dira qu’en Chine l’éducation est la première dépense de l’Etat. Au niveau de l’enseignement supérieur, le Gouvernement chinois est en contact direct avec les différentes universités pour orienter les étudiants dans les facultés porteuses d’emploi et selon les réalités et les besoins du pays. A ses dires, le Mali pourrait adopter ce modèle chinois afin de réduire les taux de chômage des jeunes diplômés.

Selon le Directeur Général de l’ECICA, Ibrahim TIMOLIBA, cet atelier a pour but initial d’informer les partenaires de l’enseignement supérieur maliens à travers ces Rapports des séminaires sur les réalités chinoises. A ses dires, le Mali a beaucoup de domaines dans lesquels il entretient une excellente coopération avec la Chine. Donc, c’est à nos étudiants et chercheurs qui sont bien informés là-dessus d’identifier des volets pouvant servir de source d’inspiration rapide pour notre pays.

Dans cette optique, il exhorte les chercheurs dans leurs domaines respectifs à se mettre au travail pour un meilleur enseignement de qualité. Pour cela, il lance un message à tous les peuples africains afin que tous se mettent au travail ; car, selon lui, ce sont uniquement le travail et l’organisation efficace qui ont permis à la Chine de se hisser au rang des nations émergentes et de se faire respecter aujourd’hui par les grandes puissances. «La réforme du système éducatif a pris une large part dans cette mutation extraordinaire», a-t- il précisé en y ajoutant que les pays africains ont intérêt à se mettre. En tout cas, insistera-t- il, pour tous ceux qui s’ils ne veulent pas rester d’éternels pays en voie de développement.

Lerenrard-mali.net avec l’Observateur.

About Author

International

La voix du renard

Chronique