lerenard lerenard
samedi 18 novembre 2017 | Connexion
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 397

Les journalistes à l'école des Changements climatiques

Le vendredi dernier, l’Hôtel Colibris de Bamako a servi de cadre à une demi-journée de formation des journalistes sur les concepts : des changements climatiques, des énergies renouvelables et de l’économie verte. La session de formation s’est déroulée en deux phases. D’abord une cérémonie d’ouverture, marquée par le mot de bienvenue du Directeur exécutif de Mali Folk Center Nyetaa (MFC) M. Ousmane Ouattara et le discours d’ouverture du Directeur général adjoint des Agences des énergies renouvelables du Mali (AER-Mali) M. Beidary Traoré.

Pour Ousmane Ouattara, cette session de formation a été initiée pour permettre aux journalistes de mieux imprégner les concepts  en rapport avec les changements climatiques et de pouvoir contribuer à travers la sensibilisation à minimiser les risques. Puisque seul l’apport de la presse peut amener la population à comprendre ces concepts et leurs impacts sur la vie humaine. Evoquant les difficultés liées aux changements climatiques, le directeur exécutif de MFC dira que l’idée a été pensée lors de la conférence de Rio au Brésil. Laquelle avait instruit de réfléchir sur les conséquences qui peuvent changer  l’environnement dans les années à venir, du fait des changements climatiques.

Abondant dans le même sens, Beidary Traoré dira que l’Etat malien est conscient des enjeux sociaux et environnementaux. C’est pourquoi, il a créé une agence dédiée au Energies renouvelables. Aussi, le Mali a beaucoup contribué à l’allègement des prix des équipements solaires pour un meilleur accès aux Energies renouvelables avec la détaxe des équipements solaires. Dans le cadre de l’accompagnement pour les Ongs qui œuvrent dans ce sens, notre pays a développé avec MFC un partenariat, permettant d’accélérer la mise en œuvre des politiques régionales d’accès aux énergies propres en Afrique de l’Ouest.

Selon le DGA des AER Mali, ce projet vise à sensibiliser les pouvoirs politiques à porter un regard nouveau sur l’accès des populations rurales aux services énergétiques sobres en carbone. Ce projet dénommé ACE-WA fait également la promotion de l’accélération de la mise en œuvre des politiques énergétiques de la CEDEAO au niveau des pays.  Notons que cette session de formation s’est déroulé autour des présentations, sur : le Projet ACE-WA et la coalition ;  la Définition des concepts de changement climatique ; le Rôle de la société civile dans la mise en œuvre de l’accord de Paris et la situation énergétique du Mali et les résultats du programme SREP.

22 Septembre

About Author

International

La voix du renard

Chronique