lerenard lerenard
lundi 18 décembre 2017 | Connexion

Demain, il sera trop tard

Et si notre Nord était devenu le nouveau dépotoir mondial des déchets toxiques ?

La question vaut son pesant d’or dans la mesure où depuis le scandale du Probo-Koala, ce navire transportant des déchets nucléaires qui avait accosté aux larges d’Abidjan et occasionné des morts et des malades à vie en Côte d’Ivoire, on n’a plus entendu parler de cargaison nucléaire se baladant sur les mers pour trouver une destination finale. Comme si le monde industrialisé avait renoncé à l’énergie nucléaire…

En tout cas, l’échec des retours annoncés de l’Etat à Kidal en particulier et au nord en général, et les soupçons de cargaisons enfouies dans le Sahara malien laissent libre cours à toutes les supputations.

Au-delà du pillage possible de nos ressources, il y a surtout lieu de craindre un désastre tout court à notre insu. Le peuple malien a alors tout intérêt à se lever comme un seul homme pour demander des comptes à la France et lui montrer la porte pour insuffisance de résultat. Sinon, demain, il sera trop tard. Source l’Indicateur du Renouveau

About Author

International

La voix du renard

Chronique