lerenard lerenard
jeudi 23 novembre 2017 | Connexion

La CPI tient à La Haye le cinquième séminaire sur la coopération avec des points de contact nationaux

Du 12 au 15 septembre 2017 s'est tenu au siège de la Cour pénale internationale (« CPI » ou « la Cour ») à La Haye, aux Pays-Bas, le cinquième séminaire sur la coopération avec des points de contact nationaux. Pendant quatre jours de séminaire, des représentants et points de contact d’États dans lesquels la Cour mène des enquêtes – la République démocratique du Congo, l'Ouganda, la République centrafricaine, le Kenya, la Libye, la Côte d'Ivoire, le Mali et la Géorgie – ont rencontré de hauts responsables et des membres du personnel de la Cour, pour discuter de questions liées à la coopération et échanger sur les bonnes pratiques. Des représentants d’autres États, parmi lesquels le Burkina Faso, le Cameroun, le Tchad, l’Egypte, la Jordanie, le Niger, la République du Congo, la Tunisie, et la Guinée, étaient également présents, de même que les Ambassadeurs du Sénégal et de la France à La Haye en tant que co-facilitateurs en coopération de l'Assemblée des États Parties.

A l’ouverture du séminaire, la première vice-présidente de la CPI, Mme la juge Joyce Aluoch, a déclaré que le « le but de ce séminaire est de créer un espace pour le dialogue ; cela nous donne à tous l´opportunité d´échanger des points de vue et partager des expériences, afin de nous permettre de collaborer de manière efficace et efficiente ».

Au cours de son intervention, le Procureur adjoint de la CPI, M. James Stewart, a déclaré : « La coopération est le pilier du fonctionnement du système du Statut de Rome. Nous devons faire tout notre possible pour que la Cour reçoive systématiquement le soutien et la coopération dont elle a besoin pour s'acquitter efficacement de son mandat et atteindre son plein potentiel. De même, une coopération véritable et efficace entre les juridictions nationales restera essentielle pour assurer qu’il n’y ait pas d'impunité pour les crimes internationaux ». « Ce forum a désormais acquis de l´expérience, pour maintenant devenir un ‘’club d´experts’’ sur la coopération à la CPI.

J´ai donc espoir que cette expérience nous dirige vers des manières nouvelles et créatives de relever les défis actuels et de partager des bonnes pratiques », a déclaré le Greffier de la Cour, M. Herman von Hebel.

Les États jouent un rôle essentiel dans l'exécution des décisions, ordonnances et demandes émanant de la CPI, et les États parties désignent souvent un point de contact chargé de coordonner et de transmettre les communications entre les autorités nationales et la CPI. Cette semaine, les points de contact ont discuté de la coopération, échangé sur les bonnes pratiques et déterminé les meilleures façons de progresser afin de continuer à assurer une coopération efficace et efficiente entre les points focaux et la Cour, et ainsi de continuer à améliorer l'efficacité des procédures de la CPI.

Ce séminaire s'inscrit plus largement dans les efforts visant à renforcer les activités de la CPI, en particulier dans les pays où la Cour mène des enquêtes. Il a été financé en partie grâce aux généreuses contributions de l'Union européenne, de l’Organisation internationale de la Francophonie et du Gouvernement des Pays-Bas. Lerenard-mali.net 

About Author

International

La voix du renard

Chronique