lerenard lerenard
jeudi 23 novembre 2017 | Connexion
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 397

Les bons gestes... pour chasser le trac

Pas évident pour tout le monde de prendre la parole en public, de passer un entretien d'embauche ou encore un examen oral... Voici quelques astuces efficaces pour faire baisser la pression et vaincre la peur du regard des autres.

ON CRIE... POUR SE LIBÉRER DE SA PEUR

En évacuant « la peur au ventre », avec un exercice de respiration. À faire la veille et le matin du jour J.

•Debout, dos droit et épaules détendues, les jambes sont écartées de la largeur du bassin.

•Inspirer lentement et profondément par le nez en gonflant le ventre.

•Expirer très fort en criant le son « ha! » et en essayant de faire sortir ce son du fond du ventre.

•Recommencer 3 à 5 fois en calant une respiration complète entre chaque session si besoin.

•Terminer par 3 respirations lentes et profondes par le nez.

ON CHANTONNE... DES VOYELLES

Cet exercice permet de s'entraîner à parler moins vite et, du coup, à avoir plus de souffle lors du débit de parole. Hyper-efficace pour s'exprimer ensuite avec calme et clarté! À pratiquer régulièrement et si possible les jours précédents et le matin même de la prise de parole.

•Assise ou debout, dos droit, épaules et ventre détendus, chanter lentement les 5 voyelles dans l'or­dre pendant 1 à 3 minutes.

Pour varier, choisir des prénoms en chantant uniquement leurs voyelles : pour « Stéphanie », par exemple, chanter « é-a-i »,

pour « Caroline », « a-o-i »...

ON CONTRACTE... ET ON RELÂCHE!

Avec un exercice qui fait monter la tension dans un premier temps, et la fait baisser ensuite afin de la dépasser. À effectuer la veille et le matin du moment stressant et, si possible, 5 à 10 minutes avant.

•Debout, jambes légèrement écartées, les pieds sont bien ancrés dans le sol.

•Inspirer profondément par le nez tout en élevant les bras au-dessus de la tête en passant par les côtés.

•Puis serrer les poings et contracter très fort tous les muscles du corps (visage, ventre, fesses, cuisses, pieds...) en gardant l'air dans les poumons.

•Expirer profondément par la bouche tout en abaissant les bras et en relâchant tous les muscles afin de dénouer les tensions du corps.

•Recommencer 3 à 5 fois.

ON MASSE... SON POIGNET

En stimulant un point anti-angoisse situé sur la face interne du poignet, deux doigts en dessous du pli de la main. À faire 1 ou 2 fois, 30 minutes à 1 heure avant le moment angoissant et une dernière fois juste avant.

•Un bras fléchi devant soi, paume tournée vers le ciel, effectuer des pressions circulaires douces à l'aide du pouce sur le point anti-angoisse pendant 1 à 3 minutes.

•Penser à respirer calmement et profondément durant toute la stimulation, afin de favoriser le calme ainsi que l'oxygénation des tissus et du cerveau.

UNE HUILE ESSENTIELLE QUI CALME ILLICO

Très efficace pour vaincre le stress sur-le-champ, l'huile essentielle de camomille romaine s'utilise pure en inhalation ou diluée, en massage (10 gouttes pour 1 c. à café d'huile végétale). Pour un effet immédiat, on se fait un « shoot » juste avant l'épreuve. Son parfum monte directement au cerveau pour l'apaiser.

About Author

International

La voix du renard

Chronique