lerenard lerenard
jeudi 23 novembre 2017 | Connexion

Mali- Mauritanie -HCR dans une volonté commune au profit des réfugiés

La 3è réunion de la commission tripartite Mali-Mauritanie-HCR, tenue vendredi dernier à Azalaï hôtel Salam, a fait le point du suivi des activités pour le rapatriement volontaire des réfugiés maliens vivant en Mauritanie. Cette rencontre était présidée par le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Samba Alhamdou Baby. C’était en présence de la représentante du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés au Mali (UNHCR), Angele Djohossou, du directeur général de l’administration territoriale de la Mauritanie, Mhamada Ould Meymou, des membres du groupe de travail technique.

Cette troisième réunion, a souligné la représentante du HCR au Mali, intervient après celle organisée à Bamako le 30 septembre 2016 qui a été l’occasion de mettre en place la Commission tripartite et le groupe de travail technique ainsi que le règlement intérieur de la commission et la réunion de Nouakchott (28 février 2017) ayant abouti à l’élaboration du plan de travail qui sera évalué au cours de cette session. Malgré le retard dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, Mme Angele Djohossou a affirmé que le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés salue l’engagement sans relâche du gouvernement dans ses efforts de consolidation de la paix et de sécurisation de l’ensemble des régions du nord et du centre du pays. Selon elle, le retour progressif à la stabilité va améliorer la sécurisation des axes empruntés par les rapatriés, et ainsi permettre un meilleur accès des acteurs humanitaires à l’ensemble des zones de retour. Ceci reste un des défis majeurs pour le rapatriement volontaire des réfugiés. Par ailleurs, la représentante du HCR au Mali a indiqué que la tenue de la Conférence d’entente nationale, l’adoption de la politique nationale de justice transitionnelle et son plan d’action 2016-2020 ainsi que la mise en place des démembrements au niveau régional de la Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR) sont des signaux forts de l’engagement du gouvernement du Mali pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. «Ces éléments vont améliorer les conditions d’accès à la justice et faciliter la réconciliation nationale, cadres favorables pour un rapatriement des réfugiés en toute dignité et sécurité», a-t-elle déclaré. Elle a aussi salué les efforts conséquents du gouvernement de notre pays pour la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures administratives et sociales ainsi que la réhabilitation en cours de 34 sites pour améliorer les conditions d’accueil des rapatriés, qui favorisent le retour de l’administration sur l’ensemble du territoire. 

Dans son intervention, le secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire a noté qu’il y a des avancées satisfaisantes dans le retour de l’administration dans les régions de Tombouctou, Gao, et une grande partie des régions de Ségou et Mopti. Samba Alhamdou Baby a rappelé que pour le retour effectif de l’administration dans lesdites localités, le gouvernement a réalisé, à travers le Programme d’urgence pour la relance et le développement des régions du Nord (phases 1 et 2), la construction et réhabilitation de 260 bâtiments administratifs et des collectivités devant abriter les démembrements desdites régions, l’acquisition de matériels roulants (125 véhicules 4×4 et 993 motos), l’achat de matériels informatiques, de mobiliers de bureau et l’équipement des logements. Il ajoutera que la 3ème phase du PURD-RN en cours d’exécution, contribuera certainement au retour définitif de l’administration et des services déconcentrés dans toutes les circonscriptions administratives de ces régions.

Le secrétaire général du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire a également fait savoir qu’il y a eu aussi le renforcement en ressources humaines de 28 points d’enregistrement dans les communes à forte concentration de personnes rapatriées.

 Quant au directeur général de l’administration territoriale de la Mauritanie, il a rappelé que les liens séculaires tissés par la religion, le sang et le destin commun ont connu une dynamique soutenue de la coopération grâce à la détermination du président Mohamed Abdel Aziz et de son homologue Ibrahim Boubacar Keita. Mhamada Ould Meymou soulignera que cette troisième réunion sera donc l’occasion de faire le point de la situation et de préparer les étapes à venir conformément au mandat reparti dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord tripartite. Il a, enfin, remercié le HCR pour la qualité de la coopération. Lerenard-mali.net

About Author

International

La voix du renard

Chronique