lerenard lerenard
mardi 24 avril 2018 | Connexion

Jeux de la Francophonie 2017: le spectacle sportif au rendez-vous?

Les Jeux de la Francophonie 2017 ont débuté ce 21 juillet à Abidjan. Le spectacle sera-t-il au rendez-vous ? Cet événement peine généralement à attirer les meilleurs représentants de certains sports pourtant très populaires, comme l’athlétisme ou le football.

 Les Jeux de la Francophonie 2017 ont débuté tôt, ce 21 juillet, avec le tournoi de football masculin, réservé aux moins de 20 ans. Cette discipline, dont la finale aura lieu le 30 juillet au Stade Félix Houphouët-Boigny, séduit toujours le public, malgré le niveau moyen des joueurs qui y participent.

Toutes les compétitions sportives ne génèrent pas le même engouement spontané de la part du public. La faute notamment à l’absence de nombreuses stars durant cet événement quadriennal. Les Jeux de la Francophonie peinent en effet à trouver leur place dans un calendrier sportif déjà surchargé.

Des jeunes et des seconds couteaux

Illustration avec les épreuves d’athlétisme qui se déroulent deux semaines seulement avant les Championnats du monde. Les concours de handi-athlétisme, eux, ont quasiment lieu à cheval avec les World Para Athletics Championships (14-23 juillet). Nombreux sont donc les athlètes qualifiés pour Londres qui ne veulent pas prendre le risque de se blesser à Abidjan. Y compris des vedettes locales, comme la réputée sprinteuse ivoirienne Murielle Ahouré.

Même situation en basket-ball féminin ou presque. Cette année, les Jeux de la Francophonie ont lieu un petit mois après le Championnat d’Europe des nations et un mois seulement avant celui d’Afrique. Pas l’idéal pour certaines équipes présentes à Abidjan.

Dans ces conditions, les délégations arrivées en Côte d’Ivoire sont surtout composées de jeunes espoirs et de seconds couteaux…

La part belle aux sports de combat

Restent les sports de combat : le judo et la lutte libre sont deux éléments historiques des Jeux de la Francophonie. Quant à la lutte africaine, elle suscite une passion rare, en Afrique de l’Ouest. Le tournoi sera d’ailleurs pimenté cette année par la présence de lutteurs et de lutteuses roumain(e)s. De quoi piquer la curiosité des spectateurs présents à Abidjan. Source RFI

About Author

International

La voix du renard

Chronique